Edito : A la barbarie, nous devons plus que jamais opposer nos valeurs, la liberté, l’égalité et la fraternité !

0 commentaire Le par

yannigLe 13 novembre dernier, des attaques terroristes ont frappé notre pays et fait de nombreuses victimes innocentes. Ces actes barbares, perpétrés au nom d’une idéologie inique et rétrograde, cherchaient à provoquer la terreur et à atteindre la France dans son unité et ses valeurs.
La réaction immédiate du Président de la République et du Gouvernement a permis d’arrêter rapidement les principaux auteurs de ces attaques. Elle contribue à rassurer les Français et toutes les actions entreprises les exhortent à ne pas sombrer dans la peur et le repli sur soi.
Nous le savons tous, il y aura un avant et un après 13 novembre, tant ces événements nous ont touché. Ils nous interrogent évidemment sur notre mode de vie, sur nos comportements individuels. Ils nous interpellent aussi sur l’organisation de notre société, sur l’échec patent de nombreuses politiques, sur la réalité de notre pacte social, sur le rôle que nous voulons donner à la culture et à l’éducation… Enfin, ils doivent questionner les militants que nous sommes, et nous inciter plus que jamais à rechercher ensemble les solutions pour un mieux-vivre ensemble.
On ne peut ignorer que les attentats de Paris ont des conséquences locales sur la campagne des élections régionales. Depuis le début de la campagne, nous nous sommes efforcés, à l’image de notre tête de liste Christophe Castaner, de faire de la pédagogie et d’expliquer l’importance de la Région pour le quotidien de chaque habitant de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Alors que cet axe de communication commençait à porter ses fruits, les attentats ont déplacé le débat. Et comme nous pouvons le constater, les questions de sécurité et d’immigration sont revenues avec force dans les bouches des représentants de la droite extrême et de l’extrême-droite.
A cela, nous voulons opposer la détermination de notre exécutif, et rappeler la force de notre République. A la barbarie, nous devons plus que jamais opposer nos valeurs, la liberté, l’égalité et la fraternité. A ceux qui veulent nous diviser, nous devons rappeler que nous sommes une Nation. Que celles-ci est forte quand elle est unie.
Ce sont là les messages que nous devons opposer à ceux qui dans ces circonstances exceptionnelles, veulent nous enfermer dans la peur et le repli, à ceux qui veulent profiter de ces attaques pour remettre en cause notre modèle de société. Ce sont les messages que nous devons porter auprès de nos concitoyens inquiets.
De nombreux signes indiquent que les Français font confiance au Président de la République et au gouvernement pour les protéger, sans renier pour autant leurs convictions en la démocratie et en le progrès social. Il nous reste deux semaines, pour profiter de toutes les rencontres proposées par cette campagne qui reprend après un temps d’arrêt imposé par le deuil et la décence, et tenter de convaincre les électeurs que le projet porté par Christophe Castaner et notre tête de liste départementale, Christine Lagrange, est le meilleur pour notre Région. Il nous reste deux semaines pour faire mentir tous les sondages et dénoncer la manipulation de certains médias qui voudraient nous enfermer dans un simple duel entre deux candidats finalement très proches.
Il nous reste deux semaines, et je suis certain que conscients des enjeux, vous allez tous vous engager derrière nos candidats pour offrir à la Région un avenir digne de son histoire et de sa culture.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sur le même thème, lire aussi :

A la une de la Provence hier , notre premier secrétaire fédéral Lucien Stanzione et notre porte parole Christine Lagrange  apportent leurs ambitions futures pour notre fédération !
Le par
Les militants et adhérents de la Fédération du PS de Vaucluse ont décidé de me porter à la tête de notre Fédération avec plus de 82% des voix. Je tiens
Le par

Les derniers contenus multimédias