De nouveau au travail

0 commentaire Le par

Les débats qui se sont déroulés récemmlogo-social-ecologie-cartoucheent à l’Assemblée Nationale (déchéance de nationalité, état d’urgence…) et le projet de loi sur la réforme du Code du Travail présenté la semaine dernière laissent un Parti Socialiste en plein doute, déchiré par plusieurs semaines de questionnement sur ses valeurs, son histoire, son patrimoine… Et alors que ces questions restent finalement sans réponse claire, alors que nous nous interrogeons sur la ligne suivie, alors que nous pansons à peine les plaies des élections régionales, notre direction nationale nous demande déjà de nous tourner vers les élections présidentielles…

J’ai regretté que les élections régionales et leur dénouement funeste dans notre région mettent un coup d’arrêt à la belle dynamique que nous avions engagée dans notre Fédération. Le faible score obtenu par notre liste au premier tour et la décision du retrait républicain au second ont remis en cause le travail engagé depuis plusieurs mois pour refaire de la Fédération socialiste de Vaucluse un espace d’échange, de travail et de proposition. 

Pourtant, je vois un intérêt pour nous, militants vauclusiens, dans l’empressement de notre direction nationale à nous faire travailler sur les Cahiers de la Présidentielle : nous allons rapidement nous remobiliser et contribuer ensemble au programme que nous souhaitons défendre lors des prochaines élections. Nous allons définir ensemble la ligne que nous voulons suivre et le destin que nous souhaitons pour le Parti Socialiste. Parce que c’est à nous, militants, de décider de la ligne que nous voulons pour notre Parti.

Les commissions et les groupes de travail fédéraux qui ont commencé à se réunir vont nous permettre d’avancer dans ce sens. Le Bureau Fédéral qui s’est réuni récemment a aussi acté la création d’un comité fédéral qui suivra l’élaboration dans notre département, des Cahiers de la Présidentielle. De même la constitution très prochaine de l’Union Régionale, que j’avais appelée de mes vœux au lendemain du premier tour, persuadé que privés d’élus régionaux, nous devions rapidement trouver un nouvel espace de débat régional, différent de la commission territoriale proposée par Christian Estrosi. Nous disposerons ainsi d’un outil de contrôle du travail de l’Assemblée régionale et surtout de coordination pour préparer la reconquête politique.

Chacun de nous trouvera sa place dans ces espaces qui se mettent en œuvre : j’espère vous y rencontrer et y échanger avec vous sur l’avenir de notre parti.

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sur le même thème, lire aussi :

A la une de la Provence hier , notre premier secrétaire fédéral Lucien Stanzione et notre porte parole Christine Lagrange  apportent leurs ambitions futures pour notre fédération !
Le par
Les militants et adhérents de la Fédération du PS de Vaucluse ont décidé de me porter à la tête de notre Fédération avec plus de 82% des voix. Je tiens
Le par

Les derniers contenus multimédias