Un appel aux maires de Vaucluse

1 commentaire Le par

jOUBRELLucien Stanzione, Président de l’Union des Elus Socialistes et Républicains et moi-même venons d’adresser aux maires de Vaucluse, un appel à la solidarité en faveur des migrants. De nombreux élus en France, ont déjà pris leur part de responsabilité en acceptant à la suite du démantèlement de la « jungle » de Calais, d’accueillir des centres d’hébergement ou des familles de réfugiés. Dans notre département, c’est aussi le cas dans plusieurs communes, où certains élus ont eu le courage de prendre les mesures nécessaires à cet accueil solidaire.

Mais ils sont encore trop rares. Et surtout, dans notre région, l’extrême-droite est passée à l’offensive, avec un FN qui tente, partout où il siège, de faire adopter sa charte anti-migrants, texte ignoble qui entretient la confusion et l’amalgame entre réfugié et délinquant, nous projetant en arrière dans les heures les plus noires de notre histoire. Lors de la dernière séance du Conseil départemental, seule l’opposition des élus de Gauche et de deux ou trois élus de droite a permis d’éviter que cette charte soit adoptée. De trop nombreux élus de droite se sont abstenus sur ce texte, engoncés dans leur frilosité voire leur lâcheté. Comment imaginer que ce texte ne soit pas voté dans les instances où la Gauche ne siège plus.

Dans ce contexte particulier, qui voit des présidents de Région  (en particulier celui de PACA) exhorter les maires à désobéir aux instructions de l’Etat,  qui voit des maires organiser des manifestations pour justifier leur refus d’accueillir  des réfugiés dans leur commune,  notre appel veut réveiller les consciences.

Cet appel veut rappeler que la France s’est construite aussi grâce aux peuples qu’elle a accueillis sur son sol, qu’elle s’est enrichie des cultures des migrants qu’elle a recueillis. Il veut inciter à résister à ce climat général de repli, de défiance, de rejet, de racisme…

Dans notre département, nous avons le devoir, nous militants socialistes, nous élus républicains, de nous opposer aux mensonges du FN et à la lâcheté de la droite.

Nous nous interrogeons toujours sur la manière de lutter efficacement contre l’extrême-droite et la diffusion de ses idées. Le premier des combats est celui des idées : c’est en affirmant haut et fort ce que nous croyons, c’est en exprimant nos convictions et en faisant vivre nos valeurs que nous lutterons.

Nous n’avons plus rien à gagner à nous cacher. Nous ne parviendrons pas en nous taisant, à montrer aux électeurs tentés par le FN qu’ils se trompent. Et nous ne remporterons plus aucune victoire si nous refusons d’affirmer ce que nous sommes, progressistes, humanistes, républicains… bref socialistes.

Alors soyons solidaires, et convainquons nos concitoyens que loin d’être des menaces ou des personnes attirées par notre système de protection sociale…, ces hommes, ces femmes et ces enfants qu’on nous demande d’accueillir sont d’abord des gens qui ont tout quitté pour espérer survivre aux guerres et aux exactions. Pour vivre, enfin, dans la paix.

Afficher le commentaire

  • Des personnes, Yannig, des personnes.
    par Pellegrin le 11/10/2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sur le même thème, lire aussi :

A la une de la Provence hier , notre premier secrétaire fédéral Lucien Stanzione et notre porte parole Christine Lagrange  apportent leurs ambitions futures pour notre fédération !
Le par
Les militants et adhérents de la Fédération du PS de Vaucluse ont décidé de me porter à la tête de notre Fédération avec plus de 82% des voix. Je tiens
Le par

Les derniers contenus multimédias